qualité


qualité

qualité [ kalite ] n. f.
XIIe; lat. qualitas, de qualis (→ quel) pour traduire le gr. poiotês, de poios « quel »
1(Choses) Manière d'être, plus ou moins caractéristique. attribut, caractère, propriété . « Un blanchissement du pourtour de l'iris [...] qui modifiait de plus en plus la qualité de son regard » (A. Gide). Les qualités constitutives d'une chose.
Spécialt Ce qui fait qu'une chose est plus ou moins recommandable; degré plus ou moins élevé d'une échelle de valeurs pratiques. aloi (2o). Marchandise de bonne, de mauvaise, de médiocre qualité. Viande de première qualité. De qualité supérieure. excellent, extrafin, 2. super, superfin, surchoix, surfin. Améliorer la qualité d'un produit. Rapport qualité-prix. Dr. Statut de qualité, consacrant la notion d'une qualité définie par des critères positifs. Garantie de qualité, fournie par les appellations d'origine, les labels, les marques. — (de l'angl.) Cercle de qualité : groupe de personnes chargées de travailler à l'amélioration de la qualité des produits, dans une entreprise. ⇒ qualiticien.
2(Personnes ) Élément de la nature d'un être, permettant de le caractériser (particulièrement dans le domaine intellectuel et moral), que cet élément soit positif ou négatif. attribut, caractère. Qualités naturelles, acquises. « Un joli garçon qui gâtait de belles qualités par une extraordinaire paresse » (Zola). « Retz était petit, laid, noir [...] et myope; voilà des qualités peu propres à faire un galant » (Sainte-Beuve).
3Plus cour. Ce qui rend une chose, une personne bonne, meilleure; bonne qualité.
(Choses) « La seule qualité à rechercher dans le style est la clarté » (Stendhal). « La grosseur et la qualité des diamants » (Carco). De qualité : excellent, supérieur. — Qualité de l'environnement. Qualité de la vie.
Ce qui rend qqn recommandable, fait sa valeur. aptitude, capacité, 1. don, mérite, valeur, vertu. « On voit les qualités de loin et les défauts de près » (Hugo). « Les qualités du journaliste : le brillant et la soudaineté de la pensée » (Balzac). Le bon sens est sa qualité dominante. Qualités rares, remarquables, exceptionnelles. Il, elle a de grandes qualités, beaucoup de qualités. Elle a toutes les qualités ( parfait) .
4 Philos. Manière d'être, aspect sensible et non mesurable des choses (une des catégories fondamentales de l'être). La recherche scientifique « part de la qualité sensible [...] pour retrouver derrière elle la quantité » (Sartre). Expression linguistique de la qualité (substantifs abstraits, adjectifs qualificatifs, adverbes de qualité, etc.).
5(Personnes) Condition sociale, civile, juridique; titre sous lequel une partie figure dans un acte juridique. état. Nom, prénom et qualité(s). « Une qualité quelconque, telle qu'ancien négociant, employé, rentier » (France). — AVOIR QUALITÉ POUR : être habilité à. « Ils auront qualité pour [...] prononcer sur la majorité » (Balzac). Fig. Être autorisé à..., qualifié pour... Dr. civ. Avoir qualité pour agir. compétence.
♢ EN (SA) QUALITÉ DE : comme ayant telle qualité (juridique, officielle) (cf. À titre de). En sa qualité de chef du gouvernement. En qualité de doyen, d'ingénieur, de lieutenant général... Fig. « Elle est, en sa qualité de grisette, parfaitement illettrée » (Gautier). comme (cf. En tant que).
Dr. ÈS QUALITÉS : en tant qu'exerçant la fonction dont on est investi (et non à titre personnel). Ici, le ministre ne pouvait parler, intervenir ès qualités.
Au plur. Dr. Acte d'avoué énumérant les noms, qualités, prétentions des parties, les points de fait ou de droit, etc. Opposition à qualités.
6Vx Condition noble. noblesse. Homme de qualité : gentilhomme, noble.
⊗ CONTR. Quantité. Défaut, faiblesse, imperfection.

qualité nom féminin (latin qualitas, -atis, de qualis, quel) Aspect, manière d'être de quelque chose, ensemble des modalités sous lesquelles quelque chose se présente : Photographe attentif à la qualité de la lumière. Ensemble des caractères, des propriétés qui font que quelque chose correspond bien ou mal à sa nature, à ce qu'on en attend : Du papier de qualité moyenne. Ce qui rend quelque chose supérieur à la moyenne : Préférer la qualité à la quantité. Chacun des aspects positifs de quelque chose qui font qu'il correspond au mieux à ce qu'on en attend : Cette voiture a de nombreuses qualités. Trait de caractère, manière de faire, d'être que l'on juge positivement : Qualités morales. Des qualités de cœur. Condition sociale, civile et juridique de quelqu'un ; titre au nom duquel on agit : Décliner ses nom, prénoms, âge et qualité. Philosophie Catégorie de l'esprit qui répond à la question de savoir si la manière d'être d'un sujet peut être affirmée comme existante ou non à son propos ; manière d'être d'une personne ou d'un sujet. Phonétique Nature d'un son suivant son timbre et son mode d'articulation. ● qualité (citations) nom féminin (latin qualitas, -atis, de qualis, quel) Honoré de Balzac Tours 1799-Paris 1850 On reproche sévèrement à la Vertu ses défauts, tandis qu'on est plein d'indulgence pour les qualités du Vice. La Vieille Fille Émile Faguet La Roche-sur-Yon 1847-Paris 1916 Académie française, 1900 L'absence de défauts n'est pas une qualité, en choses d'art, et les qualités moyennes même n'y sont presque comptées que comme absence de défauts. Études littéraires du dix-septième siècle Calmann-Lévy Léon-Paul Fargue Paris 1876-Paris 1947 La qualité, c'est de la quantité assimilée. Sous la lampe Gallimard Pierre Choderlos de Laclos Amiens 1741-Tarente 1803 On acquiert rarement les qualités dont on peut se passer. Les Liaisons dangereuses Félicité de La Mennais Saint-Malo 1782-Paris 1854 L'on n'estime guère dans les autres que les qualités que l'on croit posséder soi-même. Mélanges religieux et philosophiques François, duc de La Rochefoucauld Paris 1613-Paris 1680 Ce n'est pas assez d'avoir de grandes qualités, il en faut avoir l'économie. Maximes bonne administration François, duc de La Rochefoucauld Paris 1613-Paris 1680 Il y a de méchantes qualités qui font de grands talents. Maximes François, duc de La Rochefoucauld Paris 1613-Paris 1680 Il y a des personnes à qui les défauts siéent bien, et d'autres qui sont disgraciées avec leurs bonnes qualités. Maximes François, duc de La Rochefoucauld Paris 1613-Paris 1680 Le mal que nous faisons ne nous attire pas tant de persécution et de haine que nos bonnes qualités. Maximes François, duc de La Rochefoucauld Paris 1613-Paris 1680 Nous plaisons plus souvent dans le commerce de la vie par nos défauts que par nos bonnes qualités. Maximes Anne, dite Ninon de Lenclos Paris 1616-Paris 1705 En amour on plaît plutôt par d'agréables défauts que par des qualités essentielles […]. Lettres Maurice Maeterlinck Gand 1862-Nice 1949 Une vertu n'est qu'un vice qui s'élève au lieu de s'abaisser ; et une qualité n'est qu'un défaut qui sait se rendre utile. Le Double Jardin Fasquelle Jules Renard Châlons, Mayenne, 1864-Paris 1910 La prudence n'est qu'une qualité : il ne faut pas en faire une vertu. Journal, 8 avril 1897 Gallimard Jean-François Paul de Gondi, cardinal de Retz Montmirail 1613-Paris 1679 Savoir se fier est une qualité très rare, et qui marque autant un esprit élevé au-dessus du commun. Mémoires Talmud On doit avouer ses qualités à voix basse, et ses défauts à haute voix. Talmud, Sota, 32b qualité (expressions) nom féminin (latin qualitas, -atis, de qualis, quel) En qualité de, avec le droit que confère tel titre, telle fonction ; à titre de. Ès qualités, au titre de la fonction officielle qu'on exerce. Qualité de la vie, tout ce qui contribue à créer des conditions propres à épanouir davantage l'individu ; ces conditions elles-mêmes. Facteur de qualité, synonyme de facteur de surtension. Facteur de qualité (d'une antenne), quotient du gain isotrope d'une antenne par sa température de bruit dans des conditions d'installation spécifiées. (C'est la grandeur essentielle qui caractérise la sensibilité d'une antenne à la réception.) Qualités premières, dans la terminologie scolastique, qualités inséparables de l'idée même de matière (la solidité, l'étendue, la forme, le nombre, le mouvement ou le repos). Facteur de qualité, pour un phénomène oscillatoire amorti représenté par une équation différentielle, nombre sans dimension, égal au produit de la pulsation propre par la constante de temps. ● qualité (synonymes) nom féminin (latin qualitas, -atis, de qualis, quel) Aspect, manière d'être de quelque chose, ensemble des modalités sous lesquelles...
Synonymes :
- caractère
Contraires :
- quantité
Ensemble des caractères, des propriétés qui font que quelque chose correspond...
Synonymes :
Contraires :
- défectuosité
- inconvénient
Chacun des aspects positifs de quelque chose qui font qu'il correspond...
Synonymes :
- capacité
- don
- mérite
Contraires :
- défaut
Condition sociale, civile et juridique de quelqu'un ; titre au nom...
Synonymes :
- état
Électricité et Télécommunications. Facteur de qualité
Synonymes :

qualité
n. f.
d1./d Manière d'être, bonne ou mauvaise, état caractéristique d'une chose. Produit de bonne, de mauvaise qualité.
Qualité de la vie. Qualité de l'environnement.
|| Absol. Bonne qualité. Les qualités de son style. Voyez la qualité de ce tissu.
d2./d Ce qui fait la valeur de qqn; aptitude, disposition heureuse. Un garçon plein de qualités.
d3./d PHILO Propriété sensible et non mesurable qui détermine la nature d'un objet (par oppos. à quantité). Les qualités constitutives d'un objet.
d4./d (Personnes) Vx Personne de qualité, noble.
|| Condition sociale, civile, juridique. Décliner ses nom, prénom et qualité.
(Donnant certains droits, certains devoirs.) Qualité de citoyen, de tuteur.
DR Avoir qualité pour agir.
Loc. Prép. En qualité de: à titre de.
|| DR Les qualités: l'acte d'avoué qui précise les données d'un procès (nom et qualité des parties, énoncé des faits, etc.), reproduit en tête d'un jugement.

⇒QUALITÉ, subst. fém.
A. — Caractéristique de nature, bonne ou mauvaise, d'une chose ou d'une personne.
1. a) [En parlant d'une chose] Synon. attribut, caractère, essence, état, nature, propriété. Le mot de propriété (...) désigne la qualité par laquelle une chose est ce qu'elle est, la vertu qui lui est propre, qui la distingue spécialement: c'est en ce sens que l'on dit, les propriétés du triangle (PROUDHON, Propriété, 1840, p. 171).
b) Spécialement
DR. CIVIL. Qualités d'un arrêt, d'un jugement. ,,Partie du jugement qui énonce les « qualités » en vertu desquelles les parties agissent et contient ensuite la chronologie et l'énoncé des actes de procédure suivie, ainsi que les points de droit posés au tribunal ou à la Cour`` (BARR. 1974). Le même décret de 1958 révisant plusieurs articles du Code de procédure civile a supprimé les qualités, considérées comme œuvre des avoués chargés de relater notamment les points de fait et de droit et les détails de la procédure (P. MIMIN, Le Style des jugements, 1970, p. 352).
LING., PHONÉT. ,,Les qualités d'un son sont ses caractéristiques phoniques, qu'elles aient ou non une valeur distinctive`` (Ling. 1972). Nous pouvons bien avoir un caractère particulier pour figurer chacune de ces quatre qualités d'un son; mais il faut la réunion de ces quatre caractères, pour exprimer le son tout entier, pour le déterminer complètement (DESTUTT DE TR., Idéol. 2, 1803, p. 345).
LOG. FORMELLE. ,,Qualité des propositions. Propriété qu'elles ont d'être affirmatives ou négatives`` (MORF. Philos. 1980).
PHILOSOPHIE
MÉTAPHYS. ,,Chez Aristote, une des dix catégories (...) qui indique la manière d'être qui peut être affirmée ou niée d'un être (chaud, froid; bien portant, malade (...)`` (MORF. Philos. 1980).
PHILOS. SCOLAST.
Qualités occultes. V. occulte A 2.
Qualité primaire. V. primaire A 3 c.
Qualités premières. Qualités fondamentales des corps (sec, humide, chaud, froid). Les qualités premières existent indépendamment de la connaissance que nous en prenons, les qualités secondes non (PIGUET 1960).
Qualités secondes, sensibles. Qualités ,,qui peuvent faire défaut aux objets particuliers et seraient perçues seulement de manière subjective`` (LEGRAND 1972).
PSYCHOPHYSIOL., PSYCHOL., vieilli. ,,Intensité d'une sensation selon la « nature », c'est-à-dire sa spécificité empirique`` (LEGRAND 1972). Les sensations ne comportent pas de quantité mais seulement des degrés de qualité (intensité) (MORF. Philos. 1980).
2. PHILOS. [En parlant d'une pers.] ,,Une des catégories fondamentales de la personne désignant toute propriété ou manière d'être`` (p. oppos. à la quantité et à la relation) (MORF. Philos. 1980). Objets des débats des philosophes (...) la thèse des substances, ou des causes ou des qualités en soi (RENOUVIER, Essais crit. gén., 3e essai, 1864, p. XLV).
[Depuis l'Essai sur les données immédiates de la conscience de Bergson] ,,Les différents aspects de la conscience vécue tels qu'ils apparaissent à l'introspection`` (LAFON 1963):
1. ... nous embrassons la multiplicité des atomes dans une aperception unique: supprimez l'esprit qui opère cette synthèse, et vous anéantirez aussitôt les qualités, c'est-à-dire l'aspect sous lequel se présente à notre conscience la synthèse des parties élémentaires.
BERGSON, Essai donn. imm., 1889, p. 80.
B. — Au sing. Valeur bonne ou mauvaise d'une chose. Qualité dominante, essentielle, maîtresse, médiocre, particulière, propre, pure, spécifique, supérieure; grande, haute qualité; de belle, de bonne d'excellente, de mauvaise, de meilleure qualité; améliorer, apprécier la qualité de qqc.
1. Dans la lang. usuelle. Qualité d'un diamant, du silence. Mais, ces bras ne sont rien sans une tête qui a du sens, de l'expérience, et l'habitude de calculer, jusqu'au tracé d'un fossé; seule capable de distribuer les assolements, de discerner la qualité ou le défaut du fond (PESQUIDOUX, Livre raison, 1928, p. 151):
2. Il eût été difficile de composer un intérieur plus calme et plus harmonieux (...) et la lumière elle-même y avait une qualité qu'on appréciait comme un bon vin, comme certaines matinées pétillantes de printemps.
SIMENON, Vac. Maigret, 1948, p. 48.
De qualité, loc. adj. De grande valeur, de haut prix; qui remplit les conditions exigées. Enregistrement de qualité. Je présente à la société de psychologie militaire un mémoire sur les qualités fondamentales de l'esprit humain?... Ce mémoire est de qualité, je le crois (CÉLINE, Voyage, 1932, p. 116).
2. En partic.
a) [En parlant d'une marchandise, d'un produit de consommation] Nature ou valeur appréciée du point de vue de l'intérêt du consommateur. Produit de bonne, d'excellente, de grande, de mauvaise, de médiocre qualité; qualité supérieure, inférieure; qualité surchoix. Par la pression entre deux plaques chaudes, l'huile [de noisette] sera plus abondante; mais obtenue par la pression entre deux plaques froides, elle sera de meilleure qualité (BALZAC, C. Birotteau, 1837, p. 142):
3. ... les sphinx et les dieux contemporains des Ptolémées ont complètement oublié leur caractère religieux ou symbolique et constituent une industrie d'ameublement de la plus pauvre qualité.
FAURE, Espr. formes, 1927, p. 53.
b) ) [En parlant d'un produit commercialisable ou commercialisé] ,,Caractéristique d'un produit répondant à des normes préétablies et tirant de là une partie de sa valeur`` (TÉZENAS 1972). La France accordait [avant la guerre] bien plus de soins à la qualité qu'à la quantité. Privée de grandes richesses houillères et minérales, elle se consacrait de préférence au finissage des articles et aux produits de luxe (J.-R. BLOCH, Dest. du S., 1931, p. 140). Ingelby ne brassait plus, mais il continuait les limonades, les sirops (...) [et] augmentait les prix tandis que baissait la qualité (VAN DER MEERSCH, Invas. 14, 1935, p. 310).
) Excellence, qualité supérieure. Qualité d'un vin; critères, contrôle, facteurs, indice de qualité. Combien pèse-t-il [du jus de raisin]? — Onze fort (...). — Tant mieux. Le vin aura au moins de la qualité (PESQUIDOUX, Livre raison, 1928, p. 112).
De première qualité. Synon. de premier ordre, de haut de gamme (v. haut2), de (premier) choix; (fam.) extra, super, surchoix, surfin. Eux, les sales pingres, ils distribuent, quoi?... Du pain, ma chère demoiselle. Et pas même du pain blanc, du pain de première qualité... Non... Du pain d'ouvrier (MIRBEAU, Journal femme ch., 1900, p. 40). Georgette (...) dans une grande épicerie, s'approvisionne de boîtes de conserves diverses, toutes de première qualité (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1938, p. 244).
c) DR. COMM.
Certificat de qualité. ,,Marque, inscription, titre, label, document ou signe distinctif tendant à attester à des fins commerciales qu'un produit ou un service présente certaines qualités spécifiques ayant fait l'objet d'un contrôle technique`` (CIDA 1973). Garantie de qualité; contrôle de qualité; marque de qualité. L'estampille « NF » (Norme française), attribuée par l'Afnor, constitue un label de qualité connu (selon un sondage récent) de 68 % des Français (La Croix, 8 août 1984, p. 6, col. 3-4).
Qualité France. ,,L'Association nationale pour la promotion et le contrôle de la qualité (...) contrôle le secteur alimentaire des labels homologués par le ministère de l'Agriculture (Label rouge)`` (HABAULT Agric. 1983). V. infra ex. du Point.
Contrôle qualité. Rendant compte au Directeur Général, il [le responsable services techniques] prend en main la gestion des moyens mis à la disposition de la production et couvre directement les études, les méthodes, le contrôle qualité, l'entretien et les travaux neufs (L'Express, 19 janv. 1980, p. 125).
Rapport qualité-prix. René Brisach a reçu le prix Premium Qualité France 1976, décerné par un jury de consommateurs pour la supériorité de sa technique, la finition de ses modèles et leur rapport qualité-prix (Le Point, 13 juin 1977, p. 121, col. 2).
d) ENVIRONNEMENT, SOCIÉTÉ
Qualité de l'environnement. ,,État de l'environnement évalué en fonction de ses effets sur les êtres vivants et les biens`` (Envir. 1976).
Qualité de la vie. ,,Formule (souvent à caractère de propagande) qui exprime l'aspiration (surtout des populations urbaines) à une société dans laquelle la course à la production et à la consommation maximale feraient place à la recherche d'une vie plus détendue grâce à un meilleur aménagement des conditions et des temps de travail et de loisir, à l'élimination des nuisances, etc.`` (GILB. 1980). Ministère de la qualité de la vie. Horaires souples, aménagement de lieux de détente et de travail stimulent la compétitivité et permettent une ouverture d'esprit. Cette qualité de la vie passe par l'Air Conditionné source de véritable bien être (Le Nouvel Observateur, 2 mai 1977, p. 106).
e) ACOUST. Qualité d'écoute. La réserve de puissance joue un rôle important. Elle favorise la délicatesse des réglages et elle permet une meilleure qualité d'écoute même à faible volume (L'Express, 19 oct. 1976, p. 195, col. 1).
f) ORGAN. DU TRAVAIL. Cercles de qualité. Ce sont les Japonais — rois de la camelote avant la guerre — qui sont en tête de la qualité des produits livrés, après un effort de vingt ans et la constitution de « cercles de qualité » dans toutes les entreprises, auxquels participent tous les salariés (Le Nouvel Observateur, 1er juin 1981, p. 88, col. 1).
C. — [En parlant d'une pers. ou de ses attributs]
1. Le plus souvent au sing.
a) Vieilli. Caractère propre; partie constitutive de la nature de quelqu'un. Les sentiments d'Alceste souffrent de cette expression forcée qui ajoute à son caractère un ridicule de surface et de moins bonne qualité (GIDE, Voy. Congo, 1927, p. 712):
4. (... si l'on disait le teint et les cheveux des Guermantes, on disait aussi l'esprit des Guermantes comme l'esprit des Mortemart), une certaine qualité sociale plus fine — dès avant Louis XIV...
PROUST, Guermantes 2, 1921, p. 438.
b) En partic., au sing., vx ou littér. Haut rang, condition sociale élevée. Synon. distinction, noblesse. De qualité. Synon. noble, de haute condition, de marque. Homme de qualité; gens de qualité (v. gens1 A 2 c). — (...) C'est déjà très encombré (...); le dimanche sans doute? La canaille du voisinage? Le Marquis: Oui, mais bon nombre de personnes de qualité aussi (MILOSZ, Amour. init., 1910, p. 145):
5. Tiens, dit la soubrette tout haut, voilà Madame la Marquise! Et elle se leva et prit la respectueuse attitude qui convient à une inférieure en présence d'une femme de qualité.
PONSON DU TERR., Rocambole, t. 3, 1859, p. 287.
Fille de qualité. V. fille II C 1 b.
c) DR. Condition sociale; formalité officielle; ,,formalité sous laquelle on agit (en qualité de père, de créancier, de patron, de fonctionnaire, d'ancien combattant)`` (FOULQ.-ST-JEAN 1962); titre sous lequel une personne figure dans un acte juridique. Agir en qualité de. Décliner ses nom, prénom, qualité. Prendre qualité (Ac.). Au cours des débats publics, une pression a été exercée sur les membres présents par l'intervention de tiers sans qualité (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p. 315):
6. ... Durry, notre professeur (...) demanda: « Nom, prénoms, qualité, profession des parents. » Bénard répondit qu'il était demi-pensionnaire et fils d'ingénieur...
SARTRE, Mots, 1964, p. 190.
Loc. div.
DR. CIVIL. Avoir qualité pour + inf., loc. verb. Être habilité à, avoir le titre juridique pour (remplir une formalité juridique, agir dans un acte juridique). Synon. être qualifié pour. Avoir qualité pour agir. Le Roi dit: « Je n'ai qualité Que pour guérir les écrouelles (...) » (BÉRANGER, Chans., t. 3, 1829, p. 90). Absol., fam. Il faudrait des mesures préfectorales (...). Richard (...) estimait qu'« il n'avait pas qualité ». Tout ce qu'il pouvait faire était d'en parler au Préfet (CAMUS, Peste, 1947, p. 1239).
En (ma, sa, etc.) qualité de + subst., loc. prép. À titre de, en vertu de la condition ou du titre (juridique, officiel). Signer en qualité de tuteur. Je résolus d'envoyer le général Foch dans le Nord, en qualité « d'adjoint au commandant en chef » (JOFFRE, Mém., t. 1, 1931, p. 447):
7. Francelin était enfant naturel; sa mère, lessiveuse et journalière de son métier, était morte à la peine six ans auparavant. Élevé en qualité de boursier dans ce même collège (...) il avait fait de bonnes études...
THEURIET, Mariage Gérard, 1875, p. 52.
Au fig. Comme, en tant que. Mon filleul (...) aura fait des sottises; venez-vous pour lui, mon respectable magistrat? (...) — Non, j'ai eu l'honneur de vous dire que je venais en qualité de consommateur (BALZAC, C. Birotteau, 1837, p. 120).
Ès qualité, loc. adv. V. ès A 1.
2. Cour., le plus souvent au plur. [En parlant d'une pers. ou de ses attributs] Caractéristique bonne, intellectuelle ou morale, ce qui fait la valeur de quelqu'un. Synon. aptitude, capacité, compétence, disposition, don, mérite, valeur, vertu; anton. défaut, faiblesse. Lorsque la discipline fut introduite dans nos armées, les qualités d'un capitaine furent d'un ordre supérieur à celles de nos paladins (MARMONTEL, Essai sur rom., 1799, p. 303). Souvent même il arrive qu'on nous aime plus pour nos défauts que pour nos qualités (JOUBERT, Pensées, t. 1, 1824, p. 187):
8. Elle est un peu vive (...). Mais, en revanche, elle a de grandes qualités. Elle est intelligente, instruite, elle a de la lecture... Elle est bonne maîtresse de maison... Elle est artiste... sérieuse... Enfin, c'est une espèce de femme supérieure...
FLERS, CAILLAVET, M. Brotonneau, 1923, II, 5, p. 16.
SYNT. Qualités intellectuelles, morales; qualités de cœur; qualité dominante, essentielle, maîtresse, majeure, rare, spécifique; qualités innées, acquises, fondamentales, naturelles, propres; avoir beaucoup de qualités, (p. exagér.) toutes les qualités; faire valoir, mettre en valeur, souligner les qualités de qqn.
Au sing. [P. méton. du subst.] Qualité du style (d'un artiste, d'un écrivain), du caractère, de l'esprit, du cœur, du regard. Le courage était la première qualité de son caractère. Rien ne pouvait lui donner quelque agitation et la guérir d'un fond d'ennui sans cesse renaissant que l'idée qu'elle jouait à croix ou pile son existence entière (STENDHAL, Rouge et Noir, 1830, p. 345). La lecture — sauf une certaine qualité d'attention — obéit à la pesanteur (S. WEIL, Pesanteur, 1943, p. 136).
Prononc. et Orth.:[kalite]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Déb. XIIe s. fr.-prov. qualitaz « manière d'être » (ALBÉRIC DE PISANÇON, Alexandre, 52 in Elliott Monographs, 38, p. 39); 1633 laud. « manière d'être jugée bonne » (VOITURE, Œuvres, Lettre à Monsieur de Puylaurens, 8 juin, éd. A. Ubicini, t. 1, p. 126, n ° 43); 2. [XIVe s. [date ms.] « manière d'être, condition sociale, civile, politique » ([Estoire du] S. Graal, Vat. Chr. 1687, f ° 24d ds GDF. Compl.: calites)]; 1420 (Lettre, 8 octobre ds Ordonnances des rois de France, t. 11, p. 105: calité); 1548 en ceste qualité de (N. DU FAIL, Baliverneries, éd. J. Assézat, t. 1, p. 191); 1549 en qualité de, es qualitez (ibid.); 1549 dr. plur. qualités « énoncé des noms, titres... des parties en présence » (EST.); 1549 sing. qualité « titre qui rend habile à exercer quelque droit » (ibid.); 1765 (Encyclop. t. 13: Qualité est un titre personnel qui rend habile à exercer quelque droit. Pour intenter une action, il faut avoir qualité); 1554 de qualité « de haut rang » (AMYOT, tr. Diodore, XVII, 6 ds HUG.). Empr. au lat. class. qualitas, -atis « manière d'être » terme créé par Cicéron et répandu par la lang. philos., sur le modèle du gr. , - « id. », dér. de , quel, cf. ERN.-MEILLET, également att. en lat. eccl. aux sens de « qualité (bonne ou mauvaise) » (déb. Ve s. ds BLAISE Lat. chrét.) et « bonne qualité » (déb. Ve s., ibid.). Fréq. abs. littér.:7 694. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 12 867, b) 7 867; XXe s.: a) 8 990, b) 12 120. Bbg. ANTOINE (G.). Une Vision fr. de l'environnement. Fr. R. 1978, t. 51, pp. 533-534. — GALL. 1955, p. 41, 390, 429, 453. — GEMMINGEN Arbeit 1973, p. 49. — MOMBELLO (G.). Les Avatars de talentum. Torino, 1976, p. 179, 189, 191, 210, 268; pp. 301-304; p. 336, 359. — QUEM. DDL t. 25.

qualité [kalite] n. f.
ÉTYM. XIe; lat. philos. qualitas, formé par Cicéron, Académie (I, 6, 24), sur qualis « quel », d'après le grec poiotês, sur poios, et repris par la philosophie scolastique.
———
I Philos. || La qualité : une des catégories fondamentales de l'Être; manière d'être, attribut propre de l'Être (par oppos. à l'Être, à la relation, etc.).La qualité de…, une qualité, manière d'être (d'un être); l'aspect sensible et non mesurable (des choses), opposé à quantité. || Le domaine de la qualité et celui de la quantité (cit. 7 et 10). Qualitatif.Les qualités s'opposent aux phénomènes. || La même qualité et la même quantité. Égal (cit. 1). || L'épreuve (cit. 1) est la manière de s'assurer si une chose a les qualités qu'on lui attribue. || Le goût (cit. 24) nous permet de discerner les qualités des choses.Qualités sensibles : « aspects sensibles de la perception qui ne consistent pas en déterminations géométriques ou mécaniques » (Lalande). → Immatérialisme, cit.; intelligible, cit. 3. || Qualités de la matière (cit. 2; et → Divisibilité, cit.; impénétrabilité, cit. 3). Propriété. || La scolastique distinguait dans la matière les qualités premières (fondamentales : chaud, froid, sec, humide) et les qualités secondes qui en dérivaient.
1 Quant aux autres choses, comme la lumière, les couleurs, les sons, les odeurs, les saveurs, la chaleur, le froid, et les autres qualités qui tombent sous l'attouchement, elles se rencontrent dans ma pensée avec tant d'obscurité et de confusion, que j'ignore même si elles sont véritables, ou fausses et seulement apparentes, c'est-à-dire si les idées que je conçois de ces qualités, sont en effet les idées de quelques choses réelles, ou bien si elles ne me représentent que des êtres chimériques (…)
Descartes, Méditations, III, p. 292.
2 Dès le premier coup d'œil jeté sur le monde, avant même que nous y délimitions des corps, nous y distinguons des qualités. Une couleur succède à une couleur, un son à un son, une résistance à une résistance, etc. Chacune de ces qualités, prise à part, est un état qui semble persister tel quel, immobile, en attendant qu'un autre le remplace. Pourtant chacune de ces qualités se résout, à l'analyse, en un nombre énorme de mouvements élémentaires (…) Maintenant, dans la continuité des qualités sensibles nous délimitons des corps. Chacun de ces corps change, en réalité, à tout moment (…) Il n'y a pas de forme, puisque la forme est de l'immobile et que la réalité est mouvement (…) Enfin les choses, une fois constituées (…) nous disons (…) qu'elles agissent les unes sur les autres (…) L'esprit (…) aboutit ainsi (…) à trois espèces de représentations : 1o les qualités; 2o les formes ou essences; 3o les actes. À ces trois manières de voir correspondent trois catégories de mots : les adjectifs, les substantifs et les verbes (…)
H. Bergson, l'Évolution créatrice, p. 300-303.
REM. Le terme général de qualité s'applique soit à des choses, soit à des êtres vivants, et prend dans certains cas des acceptions particulières.
Expression linguistique de la qualité. || Noms abstraits désignant une qualité (par ex. : agrément, bonté, clarté, commodité, concision, délicatesse, finesse, laideur, noirceur, patience, sagesse, simplicité, etc.). || Adjectif précisant la qualité d'un être ou d'une chose. Qualifier, qualificatif, qualification. || Adverbes dits de qualité (bien, mal, mieux [cit. 2], pis). || Quel sert à interroger sur la qualité. || Comparer deux qualités.
———
II Cour.
A (Choses).
1 (Une, des qualités). Manière d'être plus ou moins caractéristique. Attribut, caractère, propriété. || Qualités propres d'une chose. || Les qualités que les corps se communiquent (→ Imprimer, cit. 19). || Qualité et intensité (cit. 1) de la chaleur, de la lumière (→ Exposition, cit. 13). || La mutation (cit. 2) résulte d'un changement survenu dans le nombre ou la qualité des gènes. || La couleur de la peau est une de ses qualités physiques importantes (→ Pigment, cit. 1). || Qualités constitutives (→ Participer, cit. 5) essentielles ( Essence), secondaires.|| « Rien de juste ou d'injuste qui ne change (cit. 35.1) de qualité, en changeant de climat » (Pascal). → aussi Imagination, cit. 10. || La qualité de son regard (→ Iris, cit. 2), de sa mémoire (→ Particulier, cit. 16). || La force est une qualité palpable (cit. 3), la justice une qualité spirituelle.
3 La langue dénomme (…) les objets en les désignant par une quelconque de leurs qualités. Dans les premiers temps, les noms de ces qualités éveillent dans l'esprit d'abord l'image de la qualité et subsidiairement celle de l'objet; plus tard, ils n'éveillent que l'idée d'objet. Le drapeau (…) a d'abord été le morceau de drap attaché à la hampe (…) Puis, à force d'être appliqué à l'étendard, le terme finit par le représenter tout entier.
A. Darmesteter, la Vie des mots, p. 44.
Log. Propriété formelle du jugement, consistant en ce qu'il est affirmatif ou négatif.
2 Spécialt (matières élaborées, produits). || La qualité, qualifiée. Ce qui fait qu'une chose est plus ou moins recommandable, par rapport à l'usage ou au goût humain, qu'une autre de même espèce; degré plus ou moins élevé d'une échelle de valeurs pratiques. Aloi, ordre. || Bonne qualité, mauvaise qualité. || Vin (→ Boucher, cit. 6), viande de bonne qualité, de qualité médiocre. || De bonnes qualités courantes (→ 1. Courant, cit. 4). || Laine (cit. 3) de première qualité. || Première qualité de soie (→ Drapeau, cit. 4). || De qualité supérieure. Excellent, extra-fin, super, super-fin, surchoix, surfin. || Il y en a de toutes les qualités. Acabit, catégorie, espèce. || Tromper sur la qualité de la marchandise (→ Exploiter, cit. 10). || Diverses qualités de blé, de grains… (cit. 3). || Matériau (cit. 2) d'une meilleure qualité. || Augmenter, améliorer la qualité d'un produit. — ☑ Loc. Rapport qualité-prix. || « Leurs produits apportaient un “plus” dans le rapport qualité-prix, comparés aux produits étrangers » (le Nouvel Obs., 28 avr. 1981, p. 88).
4 Édouard est vêtu de bon drap. Il dit : « Je ne suis pas assez riche pour acheter des vêtements de mauvaise qualité ».
G. Duhamel, Salavin, III, II.
Dr. || Statut de qualité, consacrant la notion d'une qualité définie par des critères positifs. || Garantie de qualité, fournie par les appellations d'origine, les labels, les marques. || Marque nationale de qualité, créée (en France) en 1946, certifiant officiellement la haute qualité des produits. || Qualité réglementée.(Calque de l'angl. quality circle, 1980 aux États-Unis). || Cercle de qualité : groupe de personnes chargées de travailler à l'amélioration de la qualité des produits ou des services commercialisés, dans une entreprise. Qualiticien.
(En parlant du domaine moral, esthétique, des personnes, etc.). || Tempérament de bonne qualité ( Trempe), de médiocre qualité. || Espion (cit. 7) de première qualité. Bourre. || Un gars d'une tout autre qualité. Calibre. || Gens d'une qualité intellectuelle très modeste (cit. 3).
Qualité de l'environnement : état de l'environnement évalué en fonction de ses effets sur les êtres vivants et les biens.(1970). || Qualité de la vie : ensemble des conditions de vie (habitat, nourriture, travail, loisir…) permettant à l'individu de s'épanouir dans la société. || Un ministère de la Qualité de la vie a été créé en 1974. (On trouve aussi la forme qualité de vie).
3 Absolt. Bonne qualité, qualité positive.(Une, des qualités). || Les qualités du style (→ Clarté, cit. 11 et 12), du dessin (cit. 7), d'une écriture (→ Graphisme, cit. 1). || Qualités d'une aquarelle (→ Gouacher, cit. 1). || Qualités du jugement (→ Fonction, cit. 1).
5 Toutes les qualités de la ville de Nice, climat, site, population et organisation publique et privée, toujours prêtes à recevoir et à bien accueillir les visiteurs, font cette ville particulièrement propre à une expérience de signification universelle.
Valéry, Regards sur le monde actuel, p. 325.
La qualité : la bonne qualité, l'excellence. || La qualité de ce joyau (cit. 2), de ces inédits (cit. 4)… || La production en série remplace la qualité (→ Collectif, cit. 3).La qualité de l'esprit, du sentiment (→ Culture, cit. 12). — ☑ De qualité : excellent, supérieur. Choix (de). || Un spectacle de qualité. || Enregistrement de qualité (→ Disque, cit. 2). || Reliure de qualité. || De haute qualité.(Domaine abstrait, psychologique) :
5.1 Une fois, l'autre m'a dit, parlant de nous : « une relation de qualité »; ce mot m'a été déplaisant : il venait brusquement du dehors, aplatissant la spécialité du rapport sous une formule conformiste.
R. Barthes, Fragments d'un discours amoureux, p. 34.
B (Personnes).
1 Élément de la nature (cit. 2) de qqn, permettant de le caractériser, de le définir, particulièrement dans le domaine intellectuel et moral. Attribut, caractère. || Le moi (cit. 56, Pascal) a deux qualités… || Qualité individuelle (→ Noble, cit. 6), personnelle, propre, spécifique (→ Perfectibilité, cit. 1). || Qualités naturelles, foncières, acquises. Disposition. || Bonnes qualités (→ Attirer, cit. 32; dégénérer, cit. 9). || Mauvaises qualités (→ Assigner, cit. 12; cause, cit. 33). || Belles qualités (→ Ardeur, cit. 19). || Faire fructifier (cit. 5), gâter (cit. 30) de belles qualités. || Qualité maîtresse (→ Homme, cit. 151).
6 Que l'on a bien fait de distinguer les hommes par l'extérieur, plutôt que par les qualités intérieures !
Pascal, Pensées, II, 319.
7 Il y a de méchantes qualités qui font de grands talents.
La Rochefoucauld, Maximes, 468.
8 Toutes nos qualités sont incertaines et douteuses, en bien comme en mal, et elles sont presque toutes à la merci des occasions.
La Rochefoucauld, Maximes, 470.
9 Retz était petit, laid, noir, assez mal fait et myope; voilà des qualités peu propres à faire un galant, ce qui ne l'empêcha point de l'être, et avec succès.
Sainte-Beuve, Causeries du lundi, 20 oct. 1851.
2 Absolt. (Ce qui rend une personne bonne, meilleure). Bonne qualité (sur le plan humain). Aptitude, capacité, don, mérite, valeur, vertu. || Les qualités et les défauts (cit. 32 et 38) de qqn. || Les qualités de l'écrivain, de l'artiste, du savant… (→ Anxieux, cit. 4; doute, cit. 12; esprit, cit. 120; goût, cit. 48). || Les qualités d'un homme d'État (→ Indifférence, cit. 6). || Les qualités du journaliste (cit. 1).Les qualités de l'âme, de l'esprit (→ Effectif, cit. 2; égalité, cit. 15).Le bon sens devait être la qualité dominante (cit. 2) de leur race. || Qualités d'un peuple (→ Exclusif, cit. 10). || Qualités rares, particulières, remarquables, exceptionnelles; banales, communes. || Il, elle a de grandes qualités. || Faire valoir les qualités de qqn. Avantage (parler à l'). || Qui réunit toutes les qualités. Parfait.
10 Je me refuse, disait M (…) aux avances de M. de B (…) parce que j'estime assez peu les qualités pour lesquelles il me recherche, et que, s'il savait les qualités pour lesquelles je m'estime, il me fermerait sa porte.
Chamfort, Caractères et Anecdotes, Méprise.
11 On aime plus les qualités; on estime davantage les vertus.
Joseph Joubert, Pensées, IX, XXI.
12 On voit les qualités de loin et les défauts de près.
Hugo, Post-scriptum de ma vie, Tas de pierres, II.
13 La Prudence n'est qu'une qualité; il ne faut pas en faire une vertu.
J. Renard, Journal, p. 274.
3 (XIIIe). Qualifié par un adj. ou un compl. de nom. Condition sociale, civile, juridique. Condition, fonction, qualification, titre. || La qualité de comte (→ Gentilhomme, cit. 1), la qualité ducale (→ Fleuron, cit. 1). || La qualité de fonctionnaire (→ Pétition, cit. 2), d'homme de lettres (→ 1. Gens, cit. 28). || Vu ma qualité de gendre (→ Bienséance, cit. 14). || La considération due à sa qualité.Dr. « Titre sous lequel une partie ou un plaideur figure dans un acte juridique ou une instance » (Capitant). || La qualité d'époux, d'héritier, de créancier… || Donnez vos nom, prénom et qualité. || En faisant usage de faux noms ou de fausses qualités… (→ Escroquer, cit. 4, Code pénal). || S'arroger une qualité. || Contestation d'une qualité. || Qualités qui constituent l'état (cit. 67 et 68) d'une personne. || Les noms, qualités et domiciles habituels (→ Logeur, cit.). — ☑ Loc. Avoir qualité pour… : être habilité à… ( Compétence, droit; et → ci-dessus cit. 2), et, par ext., être autorisé à…, capable de… (→ 2. Déverser, cit. 4). Qualifié.
14 Je n'ai point la présomption d'aspirer à la qualité de votre épouse.
Abbé Prévost, Manon Lescaut, II, p. 215.
15 (…) ils auront qualité pour, conjointement avec monsieur le président, prononcer sur la majorité, quand nous déciderons par assis et levé sur les déterminations à prendre.
Balzac, le Député d'Arcis, Pl., t. VII, p. 658.
16 Ayant inscrit mon nom d'une main déliée, elle me demanda si elle ne pourrait pas le faire suivre d'une qualité quelconque, telle qu'ancien négociant, employé, rentier, ou toute autre. Il y avait dans son registre une colonne pour les qualités.
France, le Crime de S. Bonnard, V, Œ., t. II, p. 408.
(1549). Dr. Par métonymie. (Au plur.). || Qualités : acte d'avoué énumérant les noms, les qualités, les prétentions des parties, les points de fait ou de droit, etc. || Opposition à qualités : opposition destinée à faire rectifier les termes des qualités par le juge chargé du règlement dit règlement de qualités.
(1549). En (sa) qualité de… : comme ayant telle qualité (juridique, officielle). || Le tuteur agit en qualité de représentant de son pupille.En qualité de doyen (cit. 1), de légat (cit. 1), d'ingénieur (cit. 2), de lieutenant (cit. 1) général… || En cette qualité. Tel (comme). Par ext. À titre de…, comme… (→ Auxiliaire, cit. 8; dénoncer, cit. 15). Fig. || En qualité d'amant (→ Forme, cit. 66), de vieillard (→ Glorifier, cit. 2), de grisette (→ Illettré, cit. 4).(Choses). → Attribut, cit. 8.
17 Puis en autant de parts le cerf il dépeça,
Prit pour lui la première en qualité de sire (…)
La Fontaine, Fables, I, 6.
18 À la question : En quelle qualité a-t-il demandé ces comptes ? À quel titre ? on répond : il a agi comme tuteur des enfants (…) À comme comparez : à titre de : à titre de parrain; — en qualité de : en qualité de munitionnaire de la troupe, je tiens toujours en réserve quelque jambon de Bayonne (Gautier, Capit. Frac., I, 34).
F. Brunot, la Pensée et la Langue, p. 676.
Ès qualités : au titre de ses qualités (et non à titre personnel). || Ès qualité(s) de… : au titre de, en qualité de…
4 (1580, Montaigne). Spécialt. (Vx ou archaïsme). Condition noble. Noblesse.
19 Ce Monsieur le Comte qui va chez elle lui donne peut-être dans la vue; et son esprit, je le vois bien, se laisse éblouir à la qualité.
Molière, le Bourgeois gentilhomme, III, 9.
De qualité : noble. || Homme de qualité; gens, personnes de qualité. Grand, noble (→ Apprendre, cit. 8, Molière; demoiselle, cit. 3). || Fille, femme de qualité (→ Enlever, cit. 26; entremetteur, cit. 3). || « Tous les jours à la cour un sot de qualité… » (→ Impunité, cit. 1, Boileau). Par ext. || Un air de qualité (→ Étudier, cit. 13). Littér. || Mémoires et Aventures d'un homme de qualité, roman de l'abbé Prévost (dont Manon Lescaut forme le 7e vol.).
20 Êtes-vous de qualité et fils de famille, mon ami ? — Hélas ! non (…) mon père est adonné à quelque art mécanique et à une sorte de négoce.
France, la Rôtisserie de la reine Pédauque, XV, Œ., t. VIII, p. 139.
CONTR. Quantité. — (Du laudatif) Défaut, faible, faiblesse, imperfection, inconvénient, infériorité, tare. — (De gens de qualité) Canaille.
DÉR. Qualitatif. V. Qualiticien.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • qualité — Qualité. s. f. Accident par lequel une personne, une chose est dite estre telle, ou telle; bonne, ou mauvaise; grande, ou petite; chaude, froide, blanche, noire &c. Les quatre premieres qualitez. qualité occulte, qualitez naturelles, qualitez… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Qualite — Qualité Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • qualité — Qualité, Qualitas. Les qualitez qui accompagnent une chacune chose, comme le temps, le lieu, etc. Circunstantiae. Les qualitez, Exordia, Praescriptiones, Praefationes, Personae, Personae exordiales. Les qualitez des causes ou des procez, Quae… …   Thresor de la langue françoyse

  • Qualite — (fransk), egenskab …   Danske encyklopædi

  • qualité — (ka li té) s. f. 1°   Ce qui fait qu une chose est telle. Bonté, méchanceté, blancheur, rougeur sont des qualités. La bonne qualité des aliments. La mauvaise qualité de ces eaux. Les qualités de son style sont la précision et la clarté. •   Nous… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • QUALITÉ — s. f. Ce qui fait qu une chose est telle ou telle, bonne ou mauvaise, grande ou petite, chaude ou froide, blanche ou noire, etc. Bonté, petitesse, blancheur, noirceur, beauté, laideur, sont des qualités. La qualité de l eau, du vin. La qualité d… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • QUALITÉ — n. f. Manière d’être d’une chose, bonne ou mauvaise, grande ou petite, chaude ou froide, blanche ou noire, etc. Bonté, petitesse, blancheur, noirceur, beauté, laideur sont des qualités. La qualité de l’eau, du vin. La qualité d’une viande. La… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Qualité — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Qualité », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le terme qualité a subi, depuis son apparition …   Wikipédia en Français

  • Qualité —          ARISTOPHANE     Bio express : Auteur comique grec ( 450/ 386)     «Tu as tout ce qu il faut pour entraîner la populace, voix terrible, naturel pervers, impudence de halle ; tu as toutes les qualités nécessaires pour le gouvernement.»… …   Dictionnaire des citations politiques

  • qualité — ● n. f. ● 1. ►SPECIF Le principal standard en matière de qualité est la norme ISO 9000 (et les suivantes: 9001, 9002, 9003). En informatique, on a en plus l ISO 9126. Votre société m a engagé pour effectuer un audit ISO 9000. En gros, elle me… …   Dictionnaire d'informatique francophone


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.